Rocher des abeilles / Apt

Escapade verticale

Bienvenue : escalade sportive et loisir en Alsace

Escalade plutôt coté vétéran, je souhaite pouvoir partager ces moments souvent forts de grimpe et faire bénéficier et échanger les quelques informations issues de mon expérience.

Ici pas d'envolées lyriques sur le huitième degré, parlons 6ème degré, initiations, passions et bagarres dans des voies qui ne dépassent pas le 7 (A, en ce qui me concerne pour faire plus, je ne suis pas certains que le lifting suffira ...)


Dernières non Nouvelles d'Alsace

une nouvelle édition du topo d'escalade sur les falaises de grès 2009 (tous les sites du Bas Rhin et de certains sites de Moselle) vient de paraître.

Pas de révolution par rapport à l'édition précédente mais quelques évolutions notament la très bonne surprise ...
(cf. ci-dessous)

Pour commander :
http://www.escalade-alsace.com/boutique/boutique.php

dimanche 9 novembre 2008

Ca y est !!!! et de 100

Escalade en Alsace

Après quelques semaines difficiles et d'errements, une confiance travaillée dans les toits de "Roc en stock" avec beaucoup d'échecs et de reculades, mais aussi quelques réussites déterminantes ; nous revoilà de retour au Kronthal, malgré une météo capricieuse.

Arrivée solitaire à 9 h 00 du matin et premier tour de chauffe dans l'éternel "temps des groseilles (5c) " gentil et archi répété.

Puis retour vers une voie mise en peu en sourdine, qui devait être ma 100 ème en 6b ou +, annoncée comme tel objectif dès la mi juillet et ratée à l'époque.

Ma forme du moment, n'a d'ailleurs pas laissé prendre la place à une aucune autre prétendante. Presque 4 mois sans aucune réussite à l'extérieure en tête, ça mine.
Donc il fallait reprendre les choses là où je les avaient laissées : MERLIN L'ENCHANTEUR (ex 6B+ devenu 6 C dans le dernier topo et comme dirait Laure Eale : "parce qu'elle les vaut bien" d'accord je sort ...])

C'était pas gagné et après un premier essai, je n'y croyiais guère. Le deuxième m'a vu arrivé carbonisé en haut de la voie juste avant de devoir faire la dernière traversée et monter sur le "surplomb" juste en dessous du relais. J'étais persuadé que ma main gauche n'allait pas tenir assez longtemps que j'allais me vautrer et c'est à ce moment là que j'entends mon assureur gueuler : "aller putain fais l'effort !"






Je connais le pouvoir des encouragements mais, dans ce cas précis, cela a fait toute le différence, merci SF grâce à cette petite phrase, je me suis engagé malgré une prise de main que je pensais ne pas pouvoir tenir suffisamment et ... la 100 est dans la poche !






Au delà du fait que ce soit la 100, c'est surtout la fin d'une longue période sans réussite et ça fait un bien fou au moral.

Regonflé, nous avons été faire un tour dans "chaos technique (6C)" qui lors de notre dernier passage nous avait bloqué au deuxième point. Impossible de passer !

Eh bien aujourd'hui, même si elle n'est pas encore enchaînée, tous les pas sont faits et sa réalisation semble plus aisée que Merlin ...

Un objectif qui devrait tomber vite - à suivre -
P.S. les photos datent de cet été avec en guest star Bruno.

dimanche 19 octobre 2008

Mélancolie

ESCALADE EN Alsace

Je ne sais pas si vous avez fait le même constat que moi, mais mes performances en escalade sont totalement dépendantes de mon environnement familial et professionnel.

Le tout semble tellement imbriqué que l'un peut avoir une influence sur l'autre et en période d'équilibre cela ressemble à un cercle vertueux.

Mais voilà lorsqu'un des paramètres se dégrade trop fortement PATATRA !

Je traverse une période professionnelle très chahutée avec un maximum de travail et de remise en cause, perte de confiance et tout le toutim...

Et bien l'escalade, au lieu de me servir de potion magique, en pâtit.
Perte de confiance qui me fait par exemple rater Ultime Razzia (6c+ au Kronthal) en me jetant sans raison sur la dernière dégaine pris d'une frousse incontrôlé.

Qui me fait grimper peu par "dépression" (entre guillemet faut pas déconner non plus), qui me fait négliger ce blog et bien d'autre chose.

Qui me fait grimper mal, entre fatigue et tronche ailleurs ...

J'espère que l'hiver sera clément pour pouvoir corriger tous ça rapidement et ne pas m'installer dans se coton mélancolique .

A voir en Novembre...

dimanche 21 septembre 2008

Dans la série : J'ai testé pour vous...

ESCALADE EN ALSACE

La nuit trop courte accompagnée d'une (légère) Gueule de bois...

Damned le réveil qui sonne à huit heure, impossible de sortir du lit je viens à peine d'y entrer.
Qu'est qui ma pris de dire qu'on irait grimper ce Dimanche matin départ à 9 h 00 ...

Cafés, vitamines et c'est parti. , direction Kronthal.

Une première voie pour évaluer les dégâts, équilibre, finesse, un (tout petit) zeste d'engagement : Transhumances (6a+) 100 fois répétée et pas trop violente mais qui compte tenu de mon état me laisse présager une séance difficile.

Puis direction une voie que nous souhaitions essayer depuis longtemps : Ultime Razzia (6C+).

MAGNIFIQUE.

Petit mur, suivi d'une traversé facile puis une fissure de toute beauté pour arriver sur un final physique à trous et bac lointain et décalé..

La voie qui fallait pour trouver une motivation en béton armé et réaliser quelques essais ( trois au total dont un dernier " victorieux" en moulinette). La prochaine sera la bonne, mais bon plus assez d'énergie pour repartir en tête.



Je n'ai même pas eu la présence d'esprit de prendre des photos, alors une fois n'est pas coutume celle ci est "emprunté" à Yann Corby -http://www.escalade-alsace.com/ - J'espère qu'il ne m'en voudra pas, ainsi que Cyrille Suhr qui est sur la photo ...

lundi 8 septembre 2008

Des petits trous, des petits trous toujours des petits trous


ESCALADE EN ALSACE

Guebershwhir .... Un très vieux compte à régler. Une infamie qui maltraite vos articulations des doigts, ne vous ménage pas et sanctionne à la moindre faiblesse.

J'avais réussit à la sortir de ma tête et oublier les rages dans lesquelles elle m'a mis à plusieurs reprises. Accessible, prête à se donner... parfois ...et toujours repoussante :



Presque 10 ans d'oubli, pour me retrouver nez à nez avec la chose... et si j'avais muté ?



Et me voilà à nouveau hapé et multipliant les essais, laissant peau et sang (toutes mes excuses à ceux qui vont suivre) pour rien ...

Entre deux médiocres essais, je me suis laissé impressionner par sa célèbre voisine et c'est avec une pointe d'admiration pour ceux qui sont capables de la gravir, du travail nécessaire et des essais multiples que j'essayais de me remotiver.


Puis un détail m'a fait saluer l'autre protagoniste d'une telle réussite : l'assureur

Il doit lui falloir bien de la patience et la detéremination pour réussir à tenir jusqu'à la réussite.

Dans ce rôle moi aussi je peux réussir l'Art...




Finalement on a tous -chacun à notre niveau- les mêmes problèmes ... Bon revenons à nos moutons :


JE L'AURAIS, UN JOUR JE L'AURAIS !

mardi 26 août 2008

"P..... ! Quand c'est plat tu descends sur tes appuis !"


ESCALADE EN PAYS D'APT


En avant pour la saison d'été 2008 ... Les environs d'Apt : Les maintenant traditionnels "Rocher des abeilles" et Pont Julien pour le "Calavon city" mais également le majeur "Buoux".


J'ai bien tenté un tour par "Font Jouval" mais ...
Si nos amis aptois n'y prennent garde leurs terrains de jeux vont finalement être limités.
Certes, ils ont Buoux, mais ils ont perdu en grande partie "pont julien" il y a deux ans ; visiblement "Font Jouval" cette année, il ne reste plus que le Rocher des abeilles voir si on s'éloigne "Oppède" (pour combien de temps ?) ou Bedoin.
Ceci dit, cela reste toujours un plaisir notamment au " Rocher des abeilles" qui devient le premier site ou j'ai (en auto assurance) enchaînée l'intégralité des voies y compris ce qui restera ma médaille d'or à moi pour cette année de jeux olympiques : Nectarissimme donnée en 7B+ sur le topo ...
video

mercredi 23 juillet 2008

Aïe ! Ca fait mal !


Escalade en Alsace
Tout est dans le titre ;

Au moral surtout je rate Merlin l'enchenteur au dernier pas deux fois de suite ...

et je suis incapable de serrer suffisement les prises dans l'école buissonnière pour cause de douleurs vives et persistantes au dos liées à un problème de cervicale.

reste une belle photo.

"école buissonnière" 7a Kronthal

dimanche 20 juillet 2008

Sous l'oeil bienveillant de l'empereur

ESCALADE EN ALSACE



Retour au rocher du lion pour finir ce que j'y avais commencé.




A l'assaut du petit surplomd déversant C'duralex (7B généreux) sous le regard auguste d'un empereur Romain qui a sans doute donné son nom à la voie.




Dix ans après je me demande comment j'ai pu l'enchaîné à l'époque même si la cotation est très gentille, le passage reste très exigeant et se mérite franchement.

video

mercredi 16 juillet 2008

Abracadabra .... plouf !

ESCALADE en alsace












Normalement c'était la scéance ou je devais faire ma 100 voies dans le 6b ou + depuis que je grimpe (je sais c'est un palmares modeste mais bon).










Je me suis laissé guider par SF quant au choix des voies et ... Caramba c'est raté.





Merlin l'enchanteur n'aura pas été suffisament magique et à force de faire l'école buisonnière j'ai du travail en retard.












mercredi 9 juillet 2008

Le roi de la "moul" fait les malheurs de Sophie

Escalade en Alsace

Sortie traditionnelle pour la saison au Kronthal et très belle soirée ou nous avons "tater" de trois très belles voies.

Un tour de chauffe dans la "combinaison" (6b+) qui m'a impressionnée par son engagement au point de ne pas oser m'y engager en tête et que j'ai randonné en moulinette... dommage, je passe à coté d'un beau flash par manque de courage.

En revanche, les "paires" au baudrier je m'offre un 6C de référence "les malheurs de Sophie" dans le quel je m'étais fait une frousse XXXL il y a dix ans et dans laquelle je n'étais jamais retourné depuis le week end dernier. Merci "SF" de m'avoir (passé moi l'expression) poussé au cul pour que j'y aille.

Enfin, profitant du relais un essai en moulinette dans "à bout de souche" (6C+) vraiment superbe et varié. A la fois des pas de finesses subtiles et une fin ou il faut garder quelques cartouches pour arrriver au relais; J'ai aimé au point de me dire que j'y retournerais volontier en tête.

Damned, à ce rythme je vais perdre mon titre de roi de la "moul"...

dimanche 6 juillet 2008

Tavernier ! un autre !

Escalade en Alsace
Voilà un "coup de torchon" (dans sa version 6B) qui ne m'a pas joué un "tour de cochon" (idem).

Royale conclusion des voies "jusqu'à" 6B du Kronthal. On m'aurait dit, il y a quelques années, que je les aurais toutes, je n'y aurais pas cru...

Il y a quelques jours je m'inquiétais d'avoir enchaîner toutes les voies en 6b (et inférieures) du Kronthal.
Maintenant que celà est fait et qu'il n'y a plus d'artifice officiel, je suis très content. Pour tout ce que ce site représentait pour moi "bébé" grimpeur et pour le plaisir dans les denières voies vraiment de grandes classes.

Nous voilà déjà embarqué dans un nouveau projet en 6C ; la encore un vieux souvenir de quand je voulais être grimpeur...

Mais celui là, il a beau être en 6C, il va tomber vite !

mercredi 2 juillet 2008

La der des der

Escalade en Alsace


La der de der, elle a fini par ne pas être la dernière -hélas dans ce contexte-


En revanche dans le cas qui nous intéresse ; à savoir le dernier 6B du Kronthal enchaînée (la petite cylindrée) et un petit vertige à la clef... Le Kronthal a toujours eu dans mon esprit un statut à part. Une référence étalon, un site pour vrai grimpeur par opposition aux sites dits "mineurs" et qui ne sont pas reconnus par le gotha de la grimpe.
(le hasard du surf sur you tube)
http://fr.youtube.com/watch?v=yb-pUUAWJaE

Bien sur c'est un signe de reconnaissance de dire j'ai fais toutes les voies jusqu'à 6B, mais et demain ?



Oui, il y a d'autres sites de références mais aucuns si proche de Strasbourg et si compatible avec mon emploi du temps.



C'est dingue comme on peut faire preuve d'imagination, bien sur il reste un ou deux 6B+ à faire et quelques 6 c sans parler des 7A ; mais en épluchant les versions plus anciennes des topos j'ai pu sortir de mon chapeau deux candidats en 6B :

Tour de cochon et coup de torchon, toutes deux données en 7B+ dans le nouveau topo MAIS dans les versions précédentes 6B avant le surplomb.



Et Hop deux nouveaux projets, dont un est déjà une réalisation.



Aïe aïe déjà plus qu'un projet.

dimanche 29 juin 2008

Quand on aime on ne compte pas

Escalade en Alsace

petit Kobus le retour ...

Encore un petit effort et j'aurais enchaîné l'intégralité des voies de ce secteur. Disons que ce n'est pas difficile, il n'y en a pas beaucoup.

Toujours l'agrément d'un site géologiquement surprenant et peu fréquenté : nous étions seul mais qui garde les traces de passages de grimpeurs au sens esthétique contestable.





J'aime effectivement savoir le niveau de difficulté des voies que je grimpe. Même si le "à vue" absolu ne manque pas de charme, je ne m'imagine pas graver grossièrement les cotations aux pieds des voies...






Il devient urgent que, malgré l'absence de conventions, il y ait des indications disponibles sur le site ; pourquoi pas à la manière de Klingenthal - un marquage discret au feutre indélébile, avant que la falaise soit attaquée au marteau piqueur.
En attendant, il existe toujours une version sommaire du topo sur ce site.

mardi 24 juin 2008

Ecole buissonnière




Chutt ! On bosse ...

dimanche 22 juin 2008

courage fuyons !

Escalade en Alsace C'est dingue ! Comment on peut s'inventer des excuses.

Je vais grimper avec Machin donc je ne peux surtout pas aller au Kronthal, le niveau est trop élevé pour lui en ce moment et puis il fait trop chaud et puis ....

Bref surtout ne pas grimper trop près de "l'école buissonière"


Direction le petit Kobus, à l'ombre des arbres..




De quoi réaliser en tête des voies enchaînées 8 ans plus tôt en auto assurance dans ce site vraiment plaisant ; avec ce rocher très étonnant au fond comme si une meuleuse géante avait polie le grè afin de le rendre lisse ; et quelques esais en tête toujours dans "émergence onzième" qui laissent penser que c'est possible (les dégaines en places).

mercredi 18 juin 2008

Kronthal : entre technique et automatisme

Escalade en Alsace

Que dire, qu'écrire ?

Soirée au Kronthal, très sympa avec les potes.

Une réalisation : escalade automatique (6b) à vue et un travail (difficile)dans "technique de pointe" qui me laisse un hématome à l'arrière de la cuisse ...

Bref plein de choses, qui ne me permettent surtout pas d'aller faire un essai dans l'école buissonière ..

Peur de l'échec ?

samedi 14 juin 2008

Séquence nostalgie : le rocher du lion

Escalade en alsace

Retour sur image... Comme pour faire échos à la chronique de Thomas dans le dernier numéro de "grimper";

Escalade au rocher du lion, haut lieu pré-historique de la grimpe en Alsace avant, .....................avant Armand..........................................................................................................................
avant les SAE...

C'est là qu'il y a plus de dix ans, j'usais mes chaussons, mes doigts, mon énergie et ma hargne à progresser.

C'est là que j'ai fais un passage parmis les plus difficiles que je n'ai jamais réalisé : C'duralex ( 7B) uniquement en moulinette et sans doute pas une référence absolue dans le niveau.



Séquence nostalgie pour séquence nostalgie, je suis dans une année où j'ai envie de faire péter le compteur au lieu de poursuivre un travail de fond sur le 6b / 6c. Mais à l'aube de mes 46 ans je me dis que les perfs (toutes proportions gardées) c'est maintenant ou jamais.


Quitte à me mettre minable dans des voies que j'ai déjà enchaînées pour me prouver qu'il y a des possibilités au delà du 7A ...


Vous savez quoi ? C'est moche de viellir.......


mardi 10 juin 2008

Match d'ouverture au Kronthal

ESCALADE EN ALSACE

En cette période de coupe d'Europe de foot, nous avons joué notre match d'ouverture au Kronthal contre "l'école buissonnière".
Que dire de la "prestation" ?

Digne d'un match de l'équipe de France ...
Je me rêvais plus flamboyant, plus Espagne qu' Italie...

Je ne peux pas dire que c'était franchement nul ; pas vraiment brillant non plus. Tous les pas ont été répété sauf un que je n'arrive plus à faire...

A suivre, mais à ce rythme là, je me vois mal en finale avant le 14/07 ...

Cela ne nous a pas empêché de tester la sortie gauche de "la toison verte", 6B+ cadeau qui se joue sur un pas et un 7A, peut être futur projet, avec 2 pas vraiment incompréhensibles pour le moment : "la couleur tombée du fiel".
La suite au prochain numéro !

dimanche 1 juin 2008

Petit Kobus : Suite ...(et pas fin)

Petit mot pour signaler que j'ai enchaîné ce jour en moulinette la dernière voie qui me manquait sur ce petit site : EMERGENCE ONZIEME sans doute 7A+ que je ne renommerais pas [pourquoi pas ?]

Une voie superbe qui se mérite, avis aux amateurs

samedi 31 mai 2008

Beauté verticale, escalade en Corse

ESCALADE EN CORSE


Bon d'accord, je n'ai pas testé les sites de Corse qui font sa réputation. Je n'ai fréquenté ni Bavella ni les grandes voies qui font rêver.

J'étais juste là ...




Un petit peu au dessus de Patrimonio, sur un bout de rocher ; petite école sur calcaire ; qui avait le mérite pour le grimpeur solitaire que j'étais de pouvoir équiper les relais du haut et de pouvoir grimper en auto assurance.




De quoi passer de bons moments, le topo prévenait : attention ici le "à vue" se mérite et il vaut mieux ne pas être trop court dans le niveau ....


De fait de très belles voies, techniques, finaudes, comme on en aimerait plus souvent.


Une bonne remise en cause également, si le 6 A à vue ne pose pas de problème, dès le 6A+ j'ai dû m'y reprendre à deux fois. Pourtant j'y ai fait facilement, après avoir travaillés les pas 7a et 6c+ en 1 ou 2 essais..


Ceci pourrait ouvrir le débat sur le niveau en escalade, que puis je annoncer sans être trop fanfaron ou trop modeste ?


Dans mon cas j'ai tranché, je pense avoir un niveau 6a à vue et 7a après travail.



lundi 12 mai 2008

Petit Kobus : Le retour ...

ESCALADE EN ALSACE

Retour pour la troisème fois au petit Kobus en moins d'un mois, je sais c'est du vice.


D'autant plus qu'il devient de plus en plus fréquenté. Il faut dire que le "grand" Kobus est en plein soleil et l'ombre des arbres est la bienvenue.


Nous avons grimpé en compagnie d'un animal qu'on pouvait imaginer sortir tout droit de ce site.
Une scéance dense ou la répétition de certains mouvements très bloc laisse des trâces aux niveaux des épaules et des muscles du dos.



Mais de quoi enchaîner Neuvaine (6c+) ou il faut allier mouvement dynamique et sévère blocage, et surtout de comprendre les pas de la voie mystère, qui contrairement aux autres ne commence pas par un pas de bloc furieux.

Le pas se trouve plutôt en haut de la voie avec un mouvement d'épaule à vous déplacer l'omoplate. Bien que nous n'ayons pas enchainé, ni que nous n'ayons beaucoups de références dans le niveau ; il me semble qu'un bon 7A +/ 7B serait adéquate.

jeudi 8 mai 2008

Vieux Gueberschwihr : "J'entends tourner les hélicos"

ESCALADE EN ALSACE

Journée magnifique, tout était en place pour une sortie escalade exceptionnelle....

Un temps superbe, un choix de site qui nous a permis dans un premier temps d'être particulièrement à l'abri des hordes de grimpeurs, la route qui mène à Gueberschwihr était envahie par des voitures en stationnement, de quoi faire peur mais nous avons eu le nez creux.






A la découverte des nouvelles voies (superbes) de la carrière du vieux Gueberschwihr dans le secteur Rouzo.



Un très beau et déconcertant 5B (lieu devenu doux) suivi d'un court mais dense "sainte claudine" 8 mètres en 6b+ (gentil -peut être plus proche du 6b).



Puis un tour dans la pépite du secteur, en tous cas dans le niveau qui est le notre (nous n'avons pas essayer le 7B et le 7A+) avec "Fanny" magnifique fissure en 6A. tout simplement INCONTOURNABLE !

Une moulinette dans "Marie claire" beau 7A avec deux pas consécutifs très exigeant mais particulièrement intéressant et vraisemblablement à notre portée après un ou deux essais supplémentaires.

Enfin pour nous finir un tour dans des blocs les voies du fonds étant littéralement prises d'assauts

Bref tout pour être satisfait, pourtant je reviens avec un goût amer au fond de la gorge, quelques minutes après avoir débuté nos escalades, nous avons entendu, puis vu l'hélico de la sécurité civile... évacuation à quelques mètres de la ou nous trouvions....Je ne sais pas quel est la gravité de l'accident, nous nous sommes "rassuré" en nous disant en entendant la sirène de l'ambulance que cela ne devait pas être "trop" grave, car l'hélicoptère a visiblement déposé le blessé sur la route et non pas directement à l'hôpital ...

vendredi 2 mai 2008

Petit Kobus : Bis repetitae placent

ESCALADE EN ALSACE




J'ai particulièrement apprécié la séance du week end dernier et donc lorsque l'occasion se présenta : hop direction le petit Kobus.



J'avais envie de concrétiser les essais en moulinette que j'avais fait dans une des nouvelles voies et tester celles que je ne connaissais pas encore.




Cela a été aussi l'occasion pour moi de réessayer des voies que j'avais faites en moulinette il y a maintenant 7 ans.




Je ne sais pas s'il vous est arrivé la même chose qu'à moi, mais des voies qui m'avaient parus très difficiles à l'époque m'ont paru étonnamment faciles...
Encourageant non ?




Cela m'a permis également d'affiner le topo du site, en attendant que je remette à jour le schéma voici la liste des voies (de gauche à droite - face à la paroi) :

  1. premières mesures 7A
  2. X1 directe 5 +
  3. X1 sortie à gauche 6a
  4. second souffle 5b/c (morpho)
  5. troisième zone 6a+
  6. X2 6c (1 pas de bloc au départ et un dernier pas technique)
  7. X3 6c (pas de blocs au départ)
  8. X4 5b
  9. quatième dimension 6a
  10. bidon cinq 5c
  11. sixte mineure 6a
  12. septième saut 6c
  13. sentence huitième 6b
  14. neuveine 6c+ (1 pas de bloc féroce au départ)
  15. décimation 6b
  16. émergence onzième ???????????? (je pense que le jour ou je l'enchaîne je la nomme : pourquoi pas ? en l'honneur du ?)
  17. problème à l'allumage 6c+ (pas de bloc au départ)
  18. X5 5b
  19. X6 5c
  20. la marque jaune 6b + (peut être 6b)
  21. Beuuuuuuurk 6b (porte mal son nom - peut être 6a+)
  22. X7 direct 6a+
  23. X7 sortie à droite 5b/c

dimanche 27 avril 2008

Bonne pioche !

escalade en alsace
Premier week end de soleil, cela va être l'émeute dans les différents sites du coin; Où aller pour avoir du calme ?
Après quelques minutes de réflexion, direction le "petit Kobus".

Absent du topo de référence, connu des quelques initiés locaux, direction tranquillité.

BONNE PIOCHE !

D'autant plus que depuis ma dernière visite plusieurs nouvelles voies ont vues le jour.
100 % à vue, c'est vraiment très chouette, surtout lorsque ça passe. Elles sont superbes !



J'ai remis à jour le topo (sommaire) que j'avais du site et que vous trouverez dans la topothèque.

jeudi 24 avril 2008

Mauvaise pioche !

ESCALADE EN ALSACE
Une envie venue de loin, aller remettre mes chaussons dans une voie que j'avais travaillée il y plus de 7 ans maintenant et qui m'avait permis de faire sauter un verrou psychologique :

Vol à l'étalage à Gueberschwihr.

Je me souviens d'un nombre incalculable d'essais tous infrucueux. C'était l'époque ou je voulais faire une voie dans le 7 - chiffre mythique (quand on fait du 6 ...).
Je m'étais donné rendez vous avec moi même le jour de mes 40 ans en me disant c'est maintenant ou jamais.

J'ai un peu triché (je l'avoue). Ce jour là, je n'ai enchaînée que la partie difficile de la voie - j'avais fait une erreur de débutant dans la première partie pourtant simple- et ne voulant "jamais" dire "jamais" (comme me l'avait appris James dit 007, un nom de circonstance) je m'étais persuadé que je l'avais réussit.

Je sais c'est moche, mais celà a été un déclic ! Je n'ai pas fait des centaines de voies en 7, mais bon an mal an depuis lors j'en fais 1 ou 2 par an.


Je voulais donc corriger cet accroc éthique.


Direction Gueberschwihr et patatra toute l'eau de la terre a dû tomber sur le haut rhin cette nuit rendant la quasi totalité des voies impraticables et ma contrition impossible.

Ne voulant pas être venu pour rien j'ai tapé quelques essais humides et glauques dans la voie d'à coté (non pas l'Art), de l'autre coté, en me disant que je pourrais peut être refaire le coup du déclic avec la voie la plus difficile que j'aurais enchaînée - bandit de grand chemin en 7B+-




Impossible de tirer une conclusion de ce qui ressemblait plus à de la natation ou à un bain de boue qu'a de l'escalade mais j'ai le sentiment d'avoir compris les différents pas. c'est déjà ça...

Pour finir, ami gimpeur, ne rentre pas trop tard et fais gaffes à toi les amis de la nature veille sur toi le fusil à la main.


















Peut être une survivance d'une vielle tradition initiée par un des anciens partenaires historiques du site ; va savoir Charles.

mercredi 16 avril 2008

Performance : to be or not to be

ESCALADE ALSACE


Performance, vous avez dit performance ?

Je viens d'enchaîner en salle le 6ème 7B de mon histoire (tous en moulinette et dont 3 en salle);
Je suis bien sûr content de cette "réalisation" et ai envie de la partager.

Mais fondammentalement, est ce que cela change vraiment quelque chose à mon niveau en escalade ?

Pas de réalisation en tête, pas de constance (6 en 15 ans c'est pas vraiment régulier), des cotations en salle contestable (cf; message précédent)...

et bien malgrè tout cela, vous savez quoi ?
JE SUIS CONTENT!

vendredi 4 avril 2008

un petit tour "d'archéo" escalade : le vieux Gueberschwhihr

ESCALADE EN ALSACE

Cela doit faire plus de 10 ans que je n'avais pas mis les chaussons sur le site historique de bloc de la région : le vieux Gueberschwihr.

Je dois dire que je n'ai pas été déçu, l'endroit est beau calme, offre une grande variété de voies, blocs différents avec notamment un secteur de voies nouvellement équipées qui donne vraiment envie (pour plus de détailshttp://pagesperso-orange.fr/serge.haffner/gueberschwihr.htmlihr.html).
(ps : ne pas réveiller la chauve souris)



Un petit tour en auto assurance (10 m le bloc...) dans le secteur dit du mur à trous qui porte vraiment bien son nom et de quoi être plutôt content de la sortie (6a - 6 b+ à vue - 6c). Une découverte pour moi, j'étais persuadé que seul nos amis grimpant sur du calcaire avaient le désagrément de grimper sur du rocher patiné et glissant et bien je viens de tester pour vous le grè patiné ... pas de jaloux cela pose les mêmes problèmes.




Cela dit je ne peux que vous inciter à aller découvrir ce morceau d'histoire de la grimpe qui conserve tous son intérêt.


video

dimanche 30 mars 2008

Escalade au Canal : Canal + de prises ?

ESCALADE EN ALSACE (en Moselle en l'occurence)


Il fait beau, il fait chaud, c'est le printemps...

Direction Falaise.

Pour cette reprise après l'hiver nous choisissons une destination inconnue : Le rocher du Canal chez nos voisins mosellans.

Premières impressions, plutôt bonne ; l'endroit est agréable et les voies semblent sympa avec des profils différents et variés. Seule ombre au tableau à première vue - beaucoup de pouding- il va falloir aimer les galets.





Quelques voies en dalles puis un tour à la recherche du loup (Loup ou es tu ? 6a+) archétype des voies sur cailloux (lequel je prends ???), une petite moulinette dans une ultime tentation (6C) et pour se finir dans une voie Hypnotique (6C) vraiment très gentil pour la cotation que je rate à vue par manque de volonté et hop ! un deuxième essai pour concrétiser.

Rien que du naturel (attention dans "Ultime tentation" il manque un point qui rend la voie exposée.)

Bref une bonne après midi dans un site qui pourrait mériter plusieurs visites si ...




Je ne ferais pas de grand discours sur l'éthique de l'ouvreur. Je n'équipe pas et suis très content de pouvoir bénéficier des parois équipées par d'autres. Mais plusieurs points (sans jeux de mots) m'ont surpris :


  • Des prises artificielles posées en plein milieu de la paroi dans un secteur. Certes la partie des voies où elles sont posées semblent très difficiles et peu homogène, mais à première vue cela semble pouvoir passer sans. Au pire, on aurait excusé l'ouvreur s'il avait taillé intelligemment plutôt que ...




  • Les voies nouvellement équipées (absentes du dernier topo) ont des traces de peinture rouge qui devaient, je suppose, indiqué l'endroit où l'équipeur souhaitait poser les points. Dommage qu'il les ait posé ailleurs.



  • Une magnifique échelle (sympathique) pour zaper les premiers pas souvent très bloc dans un secteur.


Bref un endroit très déconcertant quant à la philosophie de l'aménagement mais pas inintéressant pour autant.