Rocher des abeilles / Apt

Escapade verticale

Bienvenue : escalade sportive et loisir en Alsace

Escalade plutôt coté vétéran, je souhaite pouvoir partager ces moments souvent forts de grimpe et faire bénéficier et échanger les quelques informations issues de mon expérience.

Ici pas d'envolées lyriques sur le huitième degré, parlons 6ème degré, initiations, passions et bagarres dans des voies qui ne dépassent pas le 7 (A, en ce qui me concerne pour faire plus, je ne suis pas certains que le lifting suffira ...)


Dernières non Nouvelles d'Alsace

une nouvelle édition du topo d'escalade sur les falaises de grès 2009 (tous les sites du Bas Rhin et de certains sites de Moselle) vient de paraître.

Pas de révolution par rapport à l'édition précédente mais quelques évolutions notament la très bonne surprise ...
(cf. ci-dessous)

Pour commander :
http://www.escalade-alsace.com/boutique/boutique.php

dimanche 21 octobre 2007

Escalade au Kronthal : il n'y avait pas que la motivation qui était trempée!


Doux climat d'Alsace, digne de l'angleterre un lendemain de défaite en coupe du monde de rugby...


Nous voulions y aller, nous y sommes allés. Gelés, mouillés, glacés mais toujours en gardant l'envie.


C'était le grand retour pour Riton (assiduité 1 X / an et encore pas tous les ans) et de DD (6 mois d'interruption - mais à 67 ans je suis pas sûr que j'aurais sa "caisse").


Un tour par un "passage secret" (5B) nouvellement apparu dans le dernier topo, puis une transformation en "Arlequin" (5B) beaucoup plus classique.


Puis un tour sur LA voie du moment : "l'école buissonnière" (7A).

Une montée en tête, pas facile, mais ACCESSIBLE ! Avant 2008, j'aurais fait l'école buissonnière Bordel !

samedi 20 octobre 2007

Schtroumpf grimpeur à Roc en Stock

Escalade en Alsace
Après plusieurs semaines de travaux "THE" salle of Strasbourg vient d'ouvrir un nouveau secteur à destination des enfants : petits murs, tyrolienne, pont suspendu...




De quoi amuser les enfants pendant une après midi.





J'ai testé avec mon Schtroumpf grimpeur (5ans) qui connaissait déjà bien la salle "pour les grands" :





Il a plutôt apprécié, les murs moins hauts sont moins impressionnants et hop sans problème au relais contrairement à ce qui se produisait d'habitude avec un arrêt en cours de route pour cause de grande frousse.





Il a même pris confiance en lui et nous avons pu faire une ou deux voies dans la grande salle où il a battu son record de hauteur. Plutôt encourageant.










Par contre je suis beaucoup plus sceptiques sur l'intérêt du dit secteur (re)baptisé salle de bloc pour les usagers adultes le soir. A tester.

dimanche 14 octobre 2007

Fausses fractures pour faire l'école buissonnière

On dirait une excuse de potache pour justifier une absence escalade pendant les heures de cours.
Que nenni, d'abord cela fait longtemps que j'ai quitté les bancs d'écoles et en plus nous sommes dimanche matin et plutôt matinale :

9 h 00 et 5° au pieds des voies (bonjour les doigts dans la première voie)

Un petit run d'échauffement général et de glaciation pour les doigts dans "la toison verte" (6a+) ; nouvelle venue découverte avant la sortie du topo et alors estimée par ma pomme à 5c/6a.

Portée par une "brise marine" (6c) avalée flash et surtout par les dégaines laissés en place dans "l'école buissonnière" (7a), la tentation était trop forte...

Un petit essai en tête, gonflé par le souvenir de la réussite pas si lointaine de "fausses fractures" .

Après une montée en tête puis suivi d'une en moulinette pour comprendre le crux de la voie, une remontée sur arrête fuyante, vraiment très fuyante.

Sentiment général : on peux y arriver... Voilà notre nouvelle obsession pour l'hiver.

A suivre donc ...

Merci aux personnes ayants laissées les dégaines en place

dimanche 7 octobre 2007

Le Gauxberg ou comment faire carrière en escalade


Escalade au Gauxberg tôt ce matin, armée de quelques indications du type "après l'écaille à gauche tu comptes trois voies et tu as un 6b" qui se sont avérées très précieuses et précises (merci Yann)
Nous avons fais nos armes sur le premier des trois secteurs qui est sans doute le plus grand.

Tant qu'à faire nous nous sommes chauffés dans une voie sur la quelle nous n'avions aucune indication mais qui nous attirait.

Il s'agit de la dernière voie à droite du secteur, début facile de vire en vire jusqu'à ce que la paroi devienne verticale puis complètement lisse. Un bon cailloux providentiel, beaucoup de placement et cela doit passer (nous n'avons pas enchaîné) mais cela semble être du 6b/c.

Deuxième round dans une voie facile à identifier (c'est la seule dont le nom est écrit au départ) dont nous connaissions la cotation (6b), enchaînée à vue.
C'est beau un peu technique et nécessite un petit effort physique notamment pour le dernier pas, une voie facile à lire. Le 6b qu'il vous faut si vous rêvez de "à vue".



Nous profitons du relais pour mettre une moulinette dans la voie de gauche donnée dans le 7. Après tentative, deux pas durs un au milieu et l'autre à la fin ou arriver au relais en tête doit être assez athlétique. un doute quand même sur le 7 annoncé, peut être 6c+. Mais pour confirmer il faudrait y retourner en tête et surtout l'enchaîner.



Un petit tour dans la voie de droite cette fois ci de "Slalom", un beau 6b+ avec un final ou il faut garder toute son énergie et aimer les petites réglettes...

Nous n'avons pas tester les deux autres secteurs (qui ne sont pas visible du premier, il faut continuer sur le chemin - moins d'1 minute de marche)

Le deuxième ne semble pas très attirant par rapport aux deux autres. Très peu de hauteur, peut être 8 mètres, dans un coin sombre qui semble humide.


Le troisième en revanche est magnifique. Dévers, hauteur, paroi lisse ...
C'est là que se trouve les voies les plus dures du site (les 8 et autres
abominations) mais il y a quelques voies abordables qu'il faudra tester.
Pour le fun une video d'un 8a + le chant des rêves dans le 3ème secteur
(copyright : escalade-alsace.com)

video

samedi 6 octobre 2007

Dossenheim sur Zinsel : escalade au Gauxberg




N'ayant pas fait le "raout" de lancement la semaine dernière, je suis allé en promeneur découvrir la carrière du Gauxberg aujourd'hui :


Première impression beau site ensoleillé dans une belle clairière. Ce site rappel un peu Klingenthal pour l'environnement.



En revanche la falaise est "verticale de chez verticale" et certain passage semble assez
mystérieux pour le piéton sans topo que je suis tellement cela semble lisse...



Bref une grosse envie d'aller y poser mes chaussons, peut-être demain ?