Rocher des abeilles / Apt

Escapade verticale

Bienvenue : escalade sportive et loisir en Alsace

Escalade plutôt coté vétéran, je souhaite pouvoir partager ces moments souvent forts de grimpe et faire bénéficier et échanger les quelques informations issues de mon expérience.

Ici pas d'envolées lyriques sur le huitième degré, parlons 6ème degré, initiations, passions et bagarres dans des voies qui ne dépassent pas le 7 (A, en ce qui me concerne pour faire plus, je ne suis pas certains que le lifting suffira ...)


Dernières non Nouvelles d'Alsace

une nouvelle édition du topo d'escalade sur les falaises de grès 2009 (tous les sites du Bas Rhin et de certains sites de Moselle) vient de paraître.

Pas de révolution par rapport à l'édition précédente mais quelques évolutions notament la très bonne surprise ...
(cf. ci-dessous)

Pour commander :
http://www.escalade-alsace.com/boutique/boutique.php

lundi 24 décembre 2007

No comment

ESCALADE EN ALSACE


vendredi 14 décembre 2007

Triste décembre

Escalade en Alsace

Triste décembre, noyé sous la pluie et la bruine ; le monde escalade semble être entré en hibernation. Nous errons de résines en résines en usant à chaque prise un peu plus notre motivation.Quelque fois un mouvement un peu plus travaillé ou pensé par l'ouvreur nous éclaire d'un rayon de soleil artificiel.... Que c'est long l'hiver, d'autant plus qu'il n'a même pas encore commencé !

dimanche 18 novembre 2007

Escalade en Salle : J'ai testé pour vous ......

Escalade Alsace
Dans un précédent message (Schtroumpf grimpeur à roc en stock) j'émettais des réserves sur le fait que l'extension réalisée dans la salle ROC EN STOCK Strasbourg ai un quelconque intérêt pour des grimpeurs autres que des enfants.

Le temps étant ce qu'il est et mon temps étant limité ce week end ; dans notre série "j'ai testé pour vous" : Roc enfant

Une grande partie de la réponse aux interrogations est dans le nom donné par les responsables de la salle au dit secteur.

Mais il ne faut pas trop vite conclure.
A l'issu d'une séance de bloc dans la grotte (donc déjà bien entamé) j'ai été explorer ces nouveaux "blocs"

Des plus indéniables par rapport à la grotte :

  1. Un espace clair et aéré
  2. Un calme appréciable (loin de la sono et de la foule)
  3. Des blocs en dalle (il faut aimer ..)
Des limites vite atteintes :

  1. Des blocs plutôt faciles voir très faciles (j'ai fait en étant daubé quasiment tous les blocs les plus durs)
  2. Un potentiel limité qui pour justifier une fréquentation régulière va nécessité un changement très rapide des itinéraires.
  3. Une hauteur limitée

Bref un refuge pour les jours où on souhaite vraiment grimper, qu'on est condamné à aller en salle, et que le reste de la salle est victime de sur-fréquentation .

(photos : copyright Roc en stock)


dimanche 4 novembre 2007

"Deep south" : escalade sous le soleil exactement

ESCALADE EN PAYS D'APT

Même si l'actualité escalade en Alsace a semblé être riche cette semaine si j'en crois le nombre de croix spectaculaires réalisés (http://www.escalade-alsace.com/actu/news.php?nid=131#focus)

Je dois être le seul à avoir rater ma perf. à moi mais torse nu s'il vous plaît et au soleil.

Deux petites séances de grimpe à Apt, plus exactement au Pont Julien dans le secteur dit "Calavon city" où j'avais déjà grimpé l'été dernier. J'avais un peu oublier les particularités du site mais le grimpeur était prévenu au départ.


Pas d'objectif précis, en me promenant le long de la paroi j'ai repéré une ligne qui me tentait dont acte : Galette piégée (7A) : 6 essais en 2 séances et .... presque !


video

Ce sera pour l'été prochain



Au fait quand ils disaient que c'est à doigts

dimanche 21 octobre 2007

Escalade au Kronthal : il n'y avait pas que la motivation qui était trempée!


Doux climat d'Alsace, digne de l'angleterre un lendemain de défaite en coupe du monde de rugby...


Nous voulions y aller, nous y sommes allés. Gelés, mouillés, glacés mais toujours en gardant l'envie.


C'était le grand retour pour Riton (assiduité 1 X / an et encore pas tous les ans) et de DD (6 mois d'interruption - mais à 67 ans je suis pas sûr que j'aurais sa "caisse").


Un tour par un "passage secret" (5B) nouvellement apparu dans le dernier topo, puis une transformation en "Arlequin" (5B) beaucoup plus classique.


Puis un tour sur LA voie du moment : "l'école buissonnière" (7A).

Une montée en tête, pas facile, mais ACCESSIBLE ! Avant 2008, j'aurais fait l'école buissonnière Bordel !

samedi 20 octobre 2007

Schtroumpf grimpeur à Roc en Stock

Escalade en Alsace
Après plusieurs semaines de travaux "THE" salle of Strasbourg vient d'ouvrir un nouveau secteur à destination des enfants : petits murs, tyrolienne, pont suspendu...




De quoi amuser les enfants pendant une après midi.





J'ai testé avec mon Schtroumpf grimpeur (5ans) qui connaissait déjà bien la salle "pour les grands" :





Il a plutôt apprécié, les murs moins hauts sont moins impressionnants et hop sans problème au relais contrairement à ce qui se produisait d'habitude avec un arrêt en cours de route pour cause de grande frousse.





Il a même pris confiance en lui et nous avons pu faire une ou deux voies dans la grande salle où il a battu son record de hauteur. Plutôt encourageant.










Par contre je suis beaucoup plus sceptiques sur l'intérêt du dit secteur (re)baptisé salle de bloc pour les usagers adultes le soir. A tester.

dimanche 14 octobre 2007

Fausses fractures pour faire l'école buissonnière

On dirait une excuse de potache pour justifier une absence escalade pendant les heures de cours.
Que nenni, d'abord cela fait longtemps que j'ai quitté les bancs d'écoles et en plus nous sommes dimanche matin et plutôt matinale :

9 h 00 et 5° au pieds des voies (bonjour les doigts dans la première voie)

Un petit run d'échauffement général et de glaciation pour les doigts dans "la toison verte" (6a+) ; nouvelle venue découverte avant la sortie du topo et alors estimée par ma pomme à 5c/6a.

Portée par une "brise marine" (6c) avalée flash et surtout par les dégaines laissés en place dans "l'école buissonnière" (7a), la tentation était trop forte...

Un petit essai en tête, gonflé par le souvenir de la réussite pas si lointaine de "fausses fractures" .

Après une montée en tête puis suivi d'une en moulinette pour comprendre le crux de la voie, une remontée sur arrête fuyante, vraiment très fuyante.

Sentiment général : on peux y arriver... Voilà notre nouvelle obsession pour l'hiver.

A suivre donc ...

Merci aux personnes ayants laissées les dégaines en place

dimanche 7 octobre 2007

Le Gauxberg ou comment faire carrière en escalade


Escalade au Gauxberg tôt ce matin, armée de quelques indications du type "après l'écaille à gauche tu comptes trois voies et tu as un 6b" qui se sont avérées très précieuses et précises (merci Yann)
Nous avons fais nos armes sur le premier des trois secteurs qui est sans doute le plus grand.

Tant qu'à faire nous nous sommes chauffés dans une voie sur la quelle nous n'avions aucune indication mais qui nous attirait.

Il s'agit de la dernière voie à droite du secteur, début facile de vire en vire jusqu'à ce que la paroi devienne verticale puis complètement lisse. Un bon cailloux providentiel, beaucoup de placement et cela doit passer (nous n'avons pas enchaîné) mais cela semble être du 6b/c.

Deuxième round dans une voie facile à identifier (c'est la seule dont le nom est écrit au départ) dont nous connaissions la cotation (6b), enchaînée à vue.
C'est beau un peu technique et nécessite un petit effort physique notamment pour le dernier pas, une voie facile à lire. Le 6b qu'il vous faut si vous rêvez de "à vue".



Nous profitons du relais pour mettre une moulinette dans la voie de gauche donnée dans le 7. Après tentative, deux pas durs un au milieu et l'autre à la fin ou arriver au relais en tête doit être assez athlétique. un doute quand même sur le 7 annoncé, peut être 6c+. Mais pour confirmer il faudrait y retourner en tête et surtout l'enchaîner.



Un petit tour dans la voie de droite cette fois ci de "Slalom", un beau 6b+ avec un final ou il faut garder toute son énergie et aimer les petites réglettes...

Nous n'avons pas tester les deux autres secteurs (qui ne sont pas visible du premier, il faut continuer sur le chemin - moins d'1 minute de marche)

Le deuxième ne semble pas très attirant par rapport aux deux autres. Très peu de hauteur, peut être 8 mètres, dans un coin sombre qui semble humide.


Le troisième en revanche est magnifique. Dévers, hauteur, paroi lisse ...
C'est là que se trouve les voies les plus dures du site (les 8 et autres
abominations) mais il y a quelques voies abordables qu'il faudra tester.
Pour le fun une video d'un 8a + le chant des rêves dans le 3ème secteur
(copyright : escalade-alsace.com)

video

samedi 6 octobre 2007

Dossenheim sur Zinsel : escalade au Gauxberg




N'ayant pas fait le "raout" de lancement la semaine dernière, je suis allé en promeneur découvrir la carrière du Gauxberg aujourd'hui :


Première impression beau site ensoleillé dans une belle clairière. Ce site rappel un peu Klingenthal pour l'environnement.



En revanche la falaise est "verticale de chez verticale" et certain passage semble assez
mystérieux pour le piéton sans topo que je suis tellement cela semble lisse...



Bref une grosse envie d'aller y poser mes chaussons, peut-être demain ?




mercredi 26 septembre 2007

Depuis quelques jours nous sommes en automne ...


Je n'ai rien contre cette saison qui peut être propice à l'escalade (température moins élevé, souvent moins de monde en falaise)mais elle est quand même synonyme de rupture.


Oublier le rythme plus doux de l'été.

Les nuits qui commencent à tomber avant 20 h 00 et qui rendent quasiment impossible les escapades d'après boulot.

La pluie qui se fait plus régulière et qui vient jouer les troubles fêtes les jours où nous aurions pu aller en falaise.


Bref pour moi l'automne c'est le grand retour vers ce lieu terrible mais combien utile : la salle d'escalade. Damned !


Pas encore besoin "d'odorama", la rentrée universitaire n'ayant pas eue lieu la fréquentation de la salle (et des vestiaires) est encore faible et nous n'avons donc pas été accueilli par ce savant mélange d'odeurs corporelles, de macérations douteuses et de douches lointaines.


Finalement quand, cela fait plusieurs semaines que tu n'est pas venu, tu as le plaisir de la découverte et du choix parmi les nombreux itinéraires que tu ne connais pas.

Il faut en profiter dans quelques semaines, il va falloir faire des efforts de persuasions énormes pour tenter de se motiver dans des voies X fois faites, re faites, re re faites etc...


C'est aussi le plaisir de pouvoir à nouveau se confronter au toit, exercice toujours excitant et pour le coup vraiment spécifique car de tels toits sont rares en falaises et souvent dans des niveaux moins accessibles.


Bref la première séance, si elle laisse un peu l'amertume d'avoir à abandonner la falaise, laisse quand même une bonne part de plaisir à la quelle il va falloir s'accrocher car le printemps est encore loin .

mercredi 19 septembre 2007

Escalade : Fausses Fractures OK !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!




Après un rapide échauffement dans une voie inexistante dans le topo (entre accouchement et Transhumance) en 6A/B direction LA voie.



Un groupe de 3 grimpeurs vient d'ailleurs de l'enchaîner et travail la voie juste à coté (7C+ quand même).



Source de motivation ? peut être, mais une chose est certaine ; l'émulation en escalade est très importante :



SF monte le premier et pose les dégaines, il n'arrive pas à enchaîner et prends quelques repos. A sa descente le commentaire : " j'arriverais jamais à l'enchaîner Grrrr"

Je m'y engage à mon tour, le premier pas difficile avalé, le deuxième suit, j'arrive à gérer le repos avant le passage sur réglettes et en moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire je suis au relais : YAHAHOU !!!! (je pense qu'on m'a entendu jusqu'à Marlenheim).

SF ne voulant pas en rester là, repart dans la voie, et comme par magie fait la croix également !










Pour finir nous découvrons une nouvelle ligne juste à coté (gauche) de "brise marine" ne figurant pas dans le topo, je m'y élance 100 % à vue.
Verdict : 5C /6A
Une belle voie d'échauffement supplémentaire dans le secteur.

jeudi 13 septembre 2007

Superstition ou pas ?

Doit on être superstitieux en escalade ?

Si oui, je ne devrais pas écrire que nous étions (SF et moi) ce jour au Kronthal, ni que après un tour de chauffe dans "le temps des groseilles" (5c) nous avons été dans "fausses fractures"(7a).

Je ne devrais pas compléter que je suis parti en tête, les "paires" au baudrier et qu'à deux reprises je suis arrivé au relais en ayant le sentiment que ça peut passer...

Donc on ne va rien dire et surtout pas que RDV est pris pour la semaine prochaine ...

Chuttttttttttttt !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

lundi 10 septembre 2007

A l'assaut du château du vieux Windstein

Escalade au Windstein :

Ne chercher pas le château sur la photo il n'en reste presque plus rien, en revanche le rocher sur lequel il était construit est là et bien là et nous donne un site d'escalade particulièrement beau !

Attention les yeux, il y a beaucoup de voies équipées à "l'ancienne". En gros, il vaut mieux les avoirs bien accrochées à défaut de pouvoir le faire sur le rocher.

Friends et coinceurs bienvenue.
Petit apéritif dans le secteur "Cryptospit" avec un 5B pour prendre la mesure du site puis suivi de "la noire" (6a+) bien équipée et très belles ligne avalée à vue.

Un amuse bouche à la "bauge" ou j'ai du remettre le couvert pour enchaînée "les diables" (6B) avant d'avaler flash avec un peu d'appréhension " la bauge" (6a)

















Un "capitaine Crochet" (6A) avalé en vitesse dans le secteur du même nom et puis nous arrivons dans les "douves" ou nous attends une petite surprise en guise de plat de résistance : la voie repérée sur le topo en 6 A+ "Tendre passion" a un premier point à plus de 10 mètres de hauteur...
SF toujours aussi fougueux s'empare de coinceurs et friends et part à son assaut et finalement arrive assez facilement au relais malgré quelques repos.

A mon tour d'y aller (c'est toujours plus facile quand on sait que ça passe) mais j'ai été obligé de me resservir une fois pour l'enchaîner.

La fatigue en ce qui me concerne commence à ce faire sentir mais SF veut un petit désert. Nous nous finissons donc dans la célèbre - et non pas moins engagé au départ- "viol à main armée" (6A+) que SF gravit en tête avec l'aide "d'amis". Je n'ai plus l'énergie de la faire en tête et me laisse aller à une digestion paresseuse en l'essayant en moulinette

Voilà un site qui méritera de nombreuse visites dans le futur, il faut dire qu'avec un potentiel d' une 50 de voies dans le sixième degré, il y a de quoi nous occuper







jeudi 6 septembre 2007

Fausses fractures : étape 2 KO

Arrivé à 17 h 30 sous une pluie fine pour réaliser l'escalade de "fausses fractures"...

Après avoir longtemps hésité nous décidons que ce n'est pas vraiment mouillé et que c'est grimpable.

A froid direct dans le 7A, SF arrive au relais en tête après une bataille difficile. Rien n'entame mon optimisme, persuadé que je suis que ça va passer d'autant plus que les "paires" sont posées.

La suite ...

Cette annonce tient lieu de faire part

Nous avons la profonde tristesse d'annoncer la disparition brutale ce jour à Marlenheim de

MES DOUCES ILLUSIONS D'ETRE UN GRIMPEUR PERFORMANT

Après un combat pendant tous l'été qui laissait entendre que les performances allaient en s'améliorant au point même d'espérer la réussite, elles ont succombé à trois assauts infructueux et lamentables qui s'arrêtent tous au milieu de la voie.

ni fleurs ni couronnes

lundi 27 août 2007

Fausses fractures : étape 1 OK

escalade extérieure rendu possible par un niveau d'activité au boulot qui m'a permis de m'échapper à 17 h 00..


RDV avec SF 17 h 15 pour reprendre les hostilités là ou nous les avions laissé avant les vacances :





Objectif : "Fausses fractures" (7a)


SF monte en tête et réussit assez facilement à arriver au relais, seul quelques repos et une ou deux hésitations l'empêchent d'enchaîner la voie - encourageant -

Je me lance en moulinette... 1 pas avec une prise vraiment très loin puis LE PAS de la voie qui suit. La méthode de SF ne me convient pas du tout et j'en trouve une tout en jeu de pied qui me va plutôt bien. J'arrive cramé au relais et laisse la place à SF qui fait une deuxième tentative en moulinette avortée .

Je me lance à nouveau en moulinette, et miracle je l'enchaîne, limite sur tous les pas dures mais c'est passé.

La suite au prochain numéro avec la première tentative en tête mais ça c'est une autre histoire

dimanche 19 août 2007

On dirait le Sud ...

3 semaines de vacances sous le doux soleil du Sud (si si il faisait beau) et l'occasion de grimper à de nombreuses reprises dans plusieurs sites différents du Vaucluse et de la Drôme :

Les environs d'Apt :
Pas de séjour à Buoux par manque de compagnons mais quelques belles sorties en Auto assurance

1) Rocher des Abeilles

















les 29,30 juillet et le 1,4 et 7 Août
Bel endroit que j'avais déjà bien visité l'année dernière, mais dans le quel il me restait quelques voies à réaliser .
le temps de prendre confiance dans "Cire magique" (6A) et "Aigre doux" (6A+) et on repart sur "mielodrôme" (6C+) gentil pour finir en beauté sur un magnifique 7a varié, à la fois technique, continu et malin... du nom de " Bzzz".

2) Pont Julien (initiation)


une ch'tite sortie avec le petiot le 3 Août ...

http://www.youtube.com/v/cknIe8RKAV8


3) Pont Julien (Calavon city)



Les 3 et 9 Août,


Petite inquiétude lorsqu'il a fallut équiper les voies (du haut pour l'auto assurance) en partant sur de vielles plaquettes de 8. Bon les relais "bétons" étaient pas loin tant mieux. Quelques belles réalisations : "la 18 " (6A+) et la "conque errante" (6B) ainsi que la "super pipo" (6A) et un 6C facile (un pas) "défense d'ivoire"








La Drôme :


Des compagnons pour cette dernière semaine de vacances et la possibilité de découvrir (un peu tard) un site majeur et magnifique - Omblèze -

1) Saou, le rocher de la Graville :

les 12 et 14 Août

Pas de photos pour un site qui n'en mérite pas, pas beau, rocher très particulier, pas très bien équipé surtout pour un site qui revendique l'appellation "école" bref A EVITER

Bon cela m'a permis de faire la variante d"Osmose" (7A) que j'avais travaillé il y a plus de 7 ans ainsi que "un amour d'été" (7A) avec un départ particulièrement violent, mais une très belle section fine en mur/dalle.

2) Omblèze


Le 17 Août
Putain que c'est beau ! La dernière fois que j'ai eu un choc pareille en découvrant un site d'escalade c'était il y a 10 ans à Buoux.
Omblèze c'est magique, c'est grandiose par le paysage et par la hauteur de la falaise. C'est un rocher qui n'est pas patiné même dans las voies faciles LE PARADIS

Découvert trop tard pour y faire de nombreuse croix, d'autant plus que j'y étais avec DD et avec le BON Docteur mais quand même un 6A à vue "le nom des Dieux" et un 6B que je rate à vue moins d'un mètre sous le relais (j'allais écrite le "râlais")

Un endroit ou il va falloir impérativement revenir c'est trop rare !



















jeudi 26 juillet 2007

Dernière station avant les vacances

Une séance de transition, pleine de bonne humeur et de paries un peu fous. Une préparation pour le retour fin août.



Petit échauffement avec SF dans "le temps des groseilles" (5c) , pour que "mine de rien" (6b) nous allions faire un tour dans "l'art d"accommoder les restes" (6c) vraiment très bloc pour le dernier pas (on est pas vraiment près de l'enchaîner celle là...).

Enfin nous nous sommes finis grâce à B sans nous faire de "fausses fractures" (7a) mais en arrivant au relais quand même.



Plein de beaux projets pour le retour des vacances, maintenant que "marquis de sable" (6c) est tombé, il faut bien passer à autre chose.

dimanche 22 juillet 2007

22 juillet 2007 à 10 h 32


Enfin !



ce matin à 10 h 32 "Marquis de sable" (6c) est tombé et non pas moi ...



aussitôt réussie également par SF.





Nous nous sommes également fait la petite nouvelle; 2 pas morphologiques (il vaut mieux être grand) en 6B/6B +. 6B pour les grands, 6B+ pour les gens de tailles moyennes.



Je ne sais pas si elle a déjà un nom mais je trouve que "Néfertiti" serait pas mal (Cf. la photo)







jeudi 19 juillet 2007

Sans commentaires

Escalade au Kronthal le 18 au soir :

1 D'abord la douche, j'assure SF qui part dans une voie juste assez déversante pour être à l'abri d'une pluie aussi violente que brève, alors que bibi se retrouve trempé jusqu'au slip...

2 Marquis de sable :
http://www.youtube.com/v/_Xycvll-y48

3 Pour rattraper le tout un bon essai dans "Terre de Sienne" (7A) qui semble réalisable, mais dans laquelle je me suis fais mal à l'épaule

Bref une bien bonne journée

dimanche 15 juillet 2007

35° à l'ombre



Escalade au saut du prince Charles, site à l'ombre et normalement à l'abri du soleil.




Même là il faisait 35 °, difficile de grimper dans ces conditions et encore plus de récupérer entre deux voies.




Bon quand même deux 6a à vue avec une très belle sorties un peu aérienne : "Pin up" et l'autre sans nom (inconnu dans mon topo) avec une belle traversée sous un toit imposant.
Un bel essai dans "noir désir" (6C) probablement enchaînable une prochaine fois avec 10 ° de moins mais qui m'a laissé K.O.
D'où retour prématuré à la maison;
sacré coups de chaud !




vendredi 13 juillet 2007

Retour vers le futur

J'y ai cru !

Quelques secondes avant de tomber, je l'avais pourtant randonnée.
J'engage la traversée, je croise, pivote en quart sur le pied gauche, monte la main gauche à coté de la droite sur le plat.
Je monte le pied sur la réglette - YES - je relance main gauche sur l'intermédiaire et ..................................
SEC !!!!!! 4 mètres de vol M..... !

Décidément ce divin marquis sait se faire attendre

http://fr.youtube.com/watch?v=sCJLFnUYwRw

Aller sans rancunes la vidéo du dernier pas que je n'arrive pas à faire enchaîné par B
(désolé pour la qualité - mon téléphone est une piètre caméra)

jeudi 5 juillet 2007

"Salle" temps !

Voilà l'été,


Vive l'escalade pleine nature !


Caramba ! vivement l'autômne qu'on puisse aller en falaise.

vendredi 29 juin 2007

Maudits Teutons !

Je sais le titre est pas très sport et ne démontre pas une grande ouverture d'esprit, contraire aux idéaux de l'escalade..

Mais bordel, je viens pour réaliser MON obsession de 10 ans et voilà que deux jeunes paltoquets germaniques squattent ma voie !


L'enchaînement de "Marquis de sable" sera pour la prochaine fois ... (Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrr !!!!)


Bon heureusement que FS était là, il m'a empêché de sortir la Kalachnikov.

Contre mauvaise fortune bon coeur (pas une petite rafale quand même ? bon d'accord !)
on se rabat sur "Apocope" (6c) et on l'a enchaînée. J'ai l'impression qu'on prends un petit biscuit au milieu en tirant un poil à gauche, mais ça fait du bien au moral.

mercredi 20 juin 2007

La même et on recommence ... en mieux



Va comprendre Charles, C'est dans la tête que ça se passe.


Quand tu te dis que ça peux pas passer, ben ça passe pas.


En escalade c'est particulièrement vrai.




Si SF dit le teigneux ne m'avait pas montré que c'était possible jamais je n'aurais enchaînée (en moulinette pour le moment) mon obsession de 10 ans : le marquis de sable (6c)dont je parlais dans mon précédent message.


Merci SF !

dimanche 17 juin 2007

Une petite nouvelle





Escalade matinale au Kronthal, le temps de découvrir une nouvelle sortie de "Rêve de haut" (6a+) qui nous a mis en déroute après avoir passé les 2 premiers points - Damned-. Psychologie quand tu nous tiens ....













Un petit essai également dans une obsession de plus de 10 ans "marquis de sable" (6c) qui me voit sécher le relais sous le nez -Re Damned- Pas de photo, je suis trop en colère !


Bon je suis pas le seul à être en colère LM ,qui a son obsession
à lui "rétablissement à peine capital" (6a+ engagé) ,
a battu en retraite au milieu de la voie

J'espère que cette matinée, malgré tout agréable' nous a recharger en hargne pour la prochaine fois .